header-object
US EnglishUK EnglishItalianoFrançaiseΕλληνικά
Pour nos jeunes amis

Les avis des jeunes internautes sur le présent site Internet et la vie en général sont les bienvenus.
La lettre signée par Mlle M. Kosma en est un exemple illustre.

" Pourquoi les jeunes devraient-ils persister vis-à-vis des difficultés et ne pas baisser les bras ;
A toute époque, les jeunes représentent l’avenir de la société et les héritier de la civilisation.
Des lors, si la jeunesse perdait le véritable sens de la vie et se désorientait, cela aurait un impact direct sur la société car toute tentative de croissance économique, de développement technologique et d’amélioration des condition de vie serait vouée a l’échec, ou, au mieux, couronnée d’un succès très limite.
Il en découlerait la décadence progressive d’un patrimoine culturel remontant aux siècles lointain, que les jeunes auraient pu, cependant, préserver et mettre en valeur, s’ils n’y avaient pas renoncé.
De plus, il s’avere nécessaire pour la jeunesse de comprendre que les difficultés font partie intégrante de la vie.
Elles n’existent pas pour nous désespérer et nous ronger les ailes ou nous voler les rêves, mais bien, au contraire, pour nous rendre plus forts, en nous amenant a l’autocritique, a la maitrise de soi et, partant, a la connaissance de soi. Lorsque l’homme se trouve confronte a des problèmes, il s’engage obligatoirement dans un dialogue interne dans le seul but de surmonter ces problèmes.
C’est ainsi qu’il découvre lui-même ; parallèlement, il s’efforce de comprendre les raisons pour lesquelles une difficulté particulière est survenue, ce qui le fait prendre conscience de ses propres erreurs et chercher le bon chemin à frayer dans sa vie.
Par ailleurs, les jeunes devraient comprendre que la vie n’est belle que lorsque l’on lui confère des qualités substantielles et profondes. Dan le cas contraire, la vie devient superficielle et frivole. Les difficultés ne cessent jamais d’exister.
Il ne faudrait pas, toutefois, oublier que les moments agréables se trouvent parmi ces difficultés ; des événements qui nous remplissent de bonheur, d’optimisme et d’amour, bonheur et dans lesquels nous devrions justement puiser le courage pour continuer de lutter pour un meilleur avenir, plein de moments de bonheur et exempt, pourquoi pas, de peines.
Toujours est-il, l’avenir de tout un chacun demeure, en fin de compte, un chois purement personnel.
En d’autres termes, il est aux jeunes gens de choisir s’ils préfèrent mener toute leur vie manipules, étant les jouets des grands puissant, ou bien libres et luttant pour leurs droits suprêmes.
Sur ce point, il conviendrait de noter que les parents représentent le modèle le plus important pour les enfants, étant donne que ce sont eux qui les conseillent et les guident depuis l’age tendre.
Il n’en reste pas moins que les enfants doivent développer leur propre esprit critique, qui leur permettra plus tard d’evaluer les conception parentales et d’embrasser finalement celles qui répondent mieux aux intérêts à la fois individuels et collectifs.
Il suffit, a l’appui, de jeter un coup d’ ? il a la société actuelle et voir que, malgré le fait que les gens devraient, au fil du temps, murir et s’apercevoir que la fortune, la réputation, la gloire et la grandeur, en général, ne sont qu’éphémères et qu’il y a dans la vie des choses beaucoup plus importantes, en réalité, il n’en est point le cas.
Certains demeurent cupides tout au long de leur vie car ils sont convaincus qu’ils ont saisi le véritable sens de la vie.
A cette fin, ils s’efforcent d’inculquer la meme mentalité à leurs enfants. Il est donc possible de les voir meme inciter leurs enfants à des actes éventuellement illicites, se félicitant de leur ascension sociale, meme si cette dernière s’effectue par des moyens dertournes.
En conclusion, il est judicieux de garantir aux jeunes gens une information adéquate, leur permettant d’avoir une vision globale et de ne pas assimiler sans réflexion tout renseignement provenant de leur milieu social. Autrement dit, il est indispensable que les jeunes voient les choses globalement et qu’ils acceptent la réalité qui comprend la prospérité de la société dans son ensemble et non seulement le bien-être individuel.
A ce propos, il serait utile de reppeler que l’histoire a démontre que nul ne peut accomplir tout seul ce que peuvent accomplir des gens réunis en groupement. C’est pour cette raison que les jeunes sont invités à rejeter toute opinion opposée a l’interet commun, meme si ceci implique l’affrontement avec leur entourage ; il serait, en l’occasion, souhaitable de réveiller ce dernier et l’aider a se rendre compte de la « véritable » réalité de la société ; d’une société fondée sur le droit, le respect, la solidarité, le désintéressement et l’altruisme. "


Maria Kosma, Elevé de terminale

slogan